Mes vers fuiraient…Les Contemplations – Victor Hugo

Mes vers fuiraient…

Le texte ici présenté est extrait des Contemplations, du volume Poésie II de la collection BOUQUINS des œuvres complètes de Victor Hugo, à la page 302.
Je vous indique, lors de chaque enregistrement, la référence du texte lu, dès l’instant où il s’agit de Victor Hugo. En effet, il est fréquent de découvrir sur internet des poèmes d’auteurs connus transformés par la (parfois mauvaise) grâce du virtuel…

Mes vers fuiraient, doux et frêles,
Vers votre jardin si beau,
Si mes vers avaient des ailes,
Des ailes comme l’oiseau.

Ils voleraient, étincelles,
Vers votre foyer qui rit,
Si mes vers avaient des ailes,
Des ailes comme l’esprit.

Près de vous, purs et fidèles,
Ils accourraient nuit et jour,
Si mes vers avaient des ailes,
Des ailes comme l’amour

Lecture de ce jour

Aujourd’hui, vous allez entendre Mes vers fuiraient…, un poème tiré des Contemplations, de Victor Hugo ; plus précisément de L’Âme en fleur, livre deuxième du tome I, Autrefois. Je l’ai enregistré en une seule prise, sur un appareil assez étonnant et qui a révolutionné le rapport aux distances et à l’autre.

Lectures qui ont précédé

Avant Mes vers fuiraient…, j’ai enregistré d’autres poèmes de Victor Hugo.
Pour les écouter, les retrouver, il vous suffit de cliquer sur le titre qui vous intéresse :
Quiconque est amoureux ;
La Coccinelle ;
Chanson ;
J’aime l’araignée et j’aime l’ortie.
Il y a également un poème de Marceline Desbordes-Valmore, Les séparés.

Lectures suivantes

Un principe

Si vous souhaitez que j’enregistre un poème du répertoire, n’hésitez pas à m’en faire part. Dans la mesure de mes possibilités, et de ma sensibilité, je pourrai le faire. Il n’y a aucune obligation mais, dans la mesure où j’aime la poésie et la dire, je le ferai avec plaisir.

Les écouter

Pour écouter les autres poèmes enregistrés, je vous conseille de vous référer à la page des liens intitulée Enregistrements – Index.

Lectures au Théâtre du Nord-Ouest

La lecture du 21 février, Hugo et l’amour a été un succès grâce aux spectateurs venus y assister. Qu’ils en soient ici remerciés. Pour ceux qui n’ont pas eu la chance de venir, seraient-ils intéressés par l’enregistrement de cette lecture ?
Je vais à nouveau lire Victor Hugo, ce jeudi 13 mars, à 19h, au Théâtre du Nord-Ouest, 13 rue du Faubourg Montmartre, dans le cadre du Printemps des poètes : ce sera Réflexions sur l’Art et le génie, composé d’extraits de William Shakespeare et, peut-être de Proses philosophiques des années 60-65.

Clin d’œil

Je ne suis pas le premier à mettre en ligne ce poème. Il y a même une vidéo représentant Victor Hugo chantonnant ce poème. Mais est-ce bien sa voix ?

Vous souhaitez savoir quels poèmes sont diffusés ?
Vous aimez Victor Hugo ?

Pierre-François

Pierre-François Kettler est le croisement sanguin et vraisemblablement contaminé de l'heroïc fantasy, de Victor Hugo, du Code noir, du théâtre, de Robert Desnos, du jeu et de la poésie. L’enfance et l’adolescence, à Chambéry, lui ont fait découvrir un corps qu'il détestait copieusement et un imaginaire où il se réfugiait voluptueusement. Son "service national" au Rwanda l'a ouvert sur le monde. Le théâtre l'a fait vivre et l'a réconcilié avec son corps dans cet espace si complexe. Depuis 2005, il harmonise sa chair et ses rêves en les écrivant.