L’Auteur

Un déclic

Comme je l’ai raconté dans mon parcours d’acteur, la naissance de ma fille aînée, Garance, liée à la découverte de Deirdre des douleurs, de J.M. Synge, et à un stage effectué avec le Campagnol de Jean-Claude Penchenat, m’a permis d’oser traduire l’œuvre de cet auteur irlandais. Ce fut mon premier acte d’auteur.

Une reconnaissance en tant qu’auteur

Je l’ai traduite avec l’objectif de la mettre en scène. Je n’ai jamais pu rassembler le financement permettant de la monter dans des conditions décentes (telles que je les ai conçues jusqu’en 2005). Mais cette traduction intéressa les Éditions Artus, qui l’éditèrent en 1993, ainsi que France-Culture qui le diffusa. Cependant, cette trace n’existe plus sur internet…
Avec l’autorisation d’Hervé Glot, des Editions Artus disparues, j’ai réalisé un i-book comprenant cette traduction (ainsi qu’une autre pièce de Synge, Les noces du romano) et diverses réflexions liées à Deirdre.

D’autres adaptations

Les Noces du romano

Ne pouvant, à l’époque, monter Deidre des douleurs, je choisis une des courtes pièces de Synge, qui me plaisait beaucoup, Tinker’s Wedding, souvent connue dans la traduction Les noces du rétameur ou du ferblantier. Or, les tinkers, en Irlande, sont des gens du voyage. Je l’adaptai donc sous le titre Les Noces du Romano.
Elle fut montée dans les années 90 par Armand Eloi et sa compagnie du Théâtre du passeur, dans le Sud-Ouest. Ce fut une autre reconnaissance en tant qu’auteur.
Cette pièce en un acte est incluse dans le recueil que j’ai publié sous le titre Deirdre des douleurs.

Diverses adaptations théâtrales

Je citerai, après ces deux adaptations qui furent des traductions :

  • La Liberté ou l’amour, d’après l’ensemble de l’œuvre de Robert Desnos ;
  • Le Dernier jour d’un condamné, adapté du roman homonyme de Victor Hugo ;
  • Le Code noir, d’après l’ouvrage homonyme de Louis Sala-Mollins, Le Code noir, ou le calvaire de Canaan ;
  • Comme un roman, adapté du pamphlet de Daniel Pennac ;

et aussi, ces adaptations de tragédies grecques :

Dans le site consacré à la réalisation de cette adaptation, je raconte cette aventure. D’autant qu’elle rassemble mes parcours d’acteur, d’animateur, de metteur en scène et d’auteur.

Des créations d’auteur

Auteur, j’ai pu l’être en toute liberté dans le cadre d’un atelier que je mène depuis dix ans à Pantin aux Quatre-Chemins. Chaque année, j’ai pu monter mes propres créations d’auteur.

  • La Véritable histoire du roi Œdipe ;
  • Vivre ensemble ;
  • Les Éterneaux, composé à plusieurs mains.

Auparavant, avec la compagnie Les enfants du paradis, j’ai été l’auteur de :

  • La Saignée, une histoire commune, une pièce qui se déroule entre août 1870 et mai 1871 ;
  • Le Code Noir, déjà cité.

Contact

Merci d'indiquer ci-dessous vos coordonnées. Je vous répondrai dès que possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *