Les Séparés – Marceline DESBORDES-VALMORE

La journée de la femme

En ce 8 mars, journée dite de la femme, amoureux de la poésie, je ne pouvais faire autrement que de rendre hommage à cette grande dame de la littérature que fut Marceline DESBORDES-VALMORE.
Si vous voulez en savoir plus sur son œuvre et sa personne, le lien ci-dessus établi vous conduira sur le site de ses amis.
J’ai choisi Les séparés pour l’avoir fait souvent travailler à mes élèves d’atelier, et parce qu’il est tout simplement bouleversant.

Les séparés

N’écris pas. Je suis triste, et je voudrais m’éteindre.
Les beaux étés sans toi, c’est la nuit sans flambeau.
J’ai refermé mes bras qui ne peuvent t’atteindre,
Et frapper à mon cœur, c’est frapper au tombeau.
N’écris pas !

N’écris pas. N’apprenons qu’à mourir à nous-mêmes.
Ne demande qu’à Dieu… qu’à toi, si je t’aimais !
Au fond de ton absence écouter que tu m’aimes,
C’est entendre le ciel sans y monter jamais.
N’écris pas !

N’écris pas. Je te crains ; j’ai peur de ma mémoire ;
Elle a gardé ta voix qui m’appelle souvent.
Ne montre pas l’eau vive à qui ne peut la boire.
Une chère écriture est un portrait vivant.
N’écris pas !

N’écris pas ces doux mots que je n’ose plus lire :
Il semble que ta voix les répand sur mon cœur ;
Que je les vois brûler à travers ton sourire ;
Il semble qu’un baiser les empreint sur mon cœur.
N’écris pas !

Enregistrement du poème Les Séparés

J’ai réalisé cette lecture à mon domicile, après un premier essai infructueux, à l’aide de mon ordinateur portable.

Lectures qui ont précédé

Avant Les Séparés, je n’ai enregistré sur ce site que des poèmes de Victor Hugo. J’ai expliqué pourquoi au début : j’aime cet auteur. Je ne suis pas le seul à travers le monde. Tant mieux si ces enregistrements intéressent des auditeurs.
Pour les écouter, les retrouver, il vous suffit de cliquer sur le titre qui vous intéresse :
Quiconque est amoureux ;
La Coccinelle ;
Chanson ;
J’aime l’araignée et j’aime l’ortie.

Lectures suivantes

Un principe

Si vous souhaitez que j’enregistre un poème du répertoire, n’hésitez pas à m’en faire part. Dans la mesure de mes possibilités, et de ma sensibilité, je pourrai le faire. Il n’y a aucune obligation mais, dans la mesure où j’aime la poésie et la dire, je le ferai avec plaisir.

Les écouter

Pour écouter les autres poèmes enregistrés, je vous conseille de vous référer à la page des liens intitulée Enregistrements – Index.

Vous souhaitez savoir quels poèmes sont diffusés ?
Vous aimez Victor Hugo ?

Pierre-François

Pierre-François Kettler est le croisement sanguin et vraisemblablement contaminé de l'heroïc fantasy, de Victor Hugo, du Code noir, du théâtre, de Robert Desnos, du jeu et de la poésie. L’enfance et l’adolescence, à Chambéry, lui ont fait découvrir un corps qu'il détestait copieusement et un imaginaire où il se réfugiait voluptueusement. Son "service national" au Rwanda l'a ouvert sur le monde. Le théâtre l'a fait vivre et l'a réconcilié avec son corps dans cet espace si complexe. Depuis 2005, il harmonise sa chair et ses rêves en les écrivant.

21 commentaires

  1. Dire ces poèmes c’est les faire résonner, leur insuffler une seconde vie, leur donner une voix afin qu’ils vibrent encore…et toujours.
    « Les Séparés » est un très beau texte, méconnu, hélas !
    Merci monsieur l’artiste.

  2. Ping :Les pauvres gens - La Légende des siècles - Victor Hugo - P-F Kettler

  3. Ping :Les pauvres gens - Jeannie - La Légende des siècles - Victor Hugo

  4. Ping :Demain, dès l'aube... - Les Contemplations - Victor Hugo - P-F Kettler

  5. Ping :Djinns (Les) - Les Orientales - Victor Hugo - Pierre-François Kettler

  6. Ping :La voix - Robert Desnos - Pierre-François Kettler

  7. Ping :Colloque sentimental - Paul Verlaine - Pierre-François Kettler

  8. Ping :Mon rêve familier - Paul Verlaine - Pierre-François Kettler

  9. Ping :Aimons toujours ! - Les Contemplations - Victor Hugo - P.-F. Kettler

  10. Ping :À la fenêtre pendant la nuit - Les Contemplations - Victor Hugo - PFK

  11. Ping :Les pauvres gens (III-L'anneau) - La Légende des siècles - Victor Hugo

  12. Passer derrière Julien Clerc…… avec un nouveau souffle. Bravo.

    « N’apprenons qu’à mourir à nous-mêmes. »

  13. Ping :Les pauvres gens (4-La masure) - Victor Hugo

  14. Ping :Les pauvres gens (5-Cadavre) - Victor Hugo

  15. Ping :Les pauvres gens (3-Le flot) - Victor Hugo

  16. Ping :De Nâzim Hikmet, deux poèmes - C'est un dur métier que l'exil

  17. Ping :Qu'en avez-vous fait ? - Marceline DESBORDES-VALMORE

  18. Pierre-François Kettler n’a pas fini de nous surprendre. Intelligence politique et poétique étourdissante. Merci Mr l’artiste pour cette belle écoute.

    Héba, la Libanaise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *