À mi-parcours d’un chef-d’œuvre…

Ce détail d'un dessin de Victor Hugo représente un bras sortant d'une manche, paume de main ouverte vers le lecteur. En haut à gauche : Rien n'est solitaire, tout est solidaire.

La notion de chef d’œuvre Je me suis inspiré des compagnons du devoir et de ce voyage initiatique à travers la France qu’effectue tout compagnon pendant une année. Pour ma part, ce voyage se fait dans l’œuvre poétique de Victor Hugo. Chaque jour, je fais une halte et j’enregistre le …

(Suite )

L’ÉternitéDerniers Vers – Arthur Rimbaud

Dans un ciel d'azur dans lequel s'envolent des mouettes, sont inscrits ces deux vers : « Elle est retrouvée Quoi ? - L’Éternité. » et, en bas à droite, le nom de l'auteur, Arthur Rimbaud.

L’Éternité, de Rimbaud Ce blog de poésie du répertoire ne comportait qu’un autre poème d’Arthur Rimbaud… Désormais, je pourrai parler Des poèmes de Rimbaud enregistrés sur mon blog. Je l’ai déjà écrit ici, je ne suis pas fan de Rimbaud. Mais ce poème, aujourd’hui, m’est tombé sous les yeux, comme …

(Suite )

Art poétiqueJadis et Naguère – Paul Verlaine

Sur les pétales flous d'une fleur qui occupe le premier plan apparaissent les vers : « De la musique avant toute chose, Et pour cela préfère l'Impair » du poème Art poétique.

Art poétique De Hugo à Verlaine… Hier, j’ai enregistré un poème de Victor Hugo, ainsi que je fais chaque jour depuis le 17 août de cette année 2014. Ce poème, Jeanne chante ; elle se penche…, que vous pouvez entendre en suivant le lien, est en heptasyllabes, en vers composés sur …

(Suite )

Qu’en avez-vous fait ? – Marceline DESBORDES-VALMORE

Nuages d'orage avec ces vers : « Vous viendrez rêvant / Sonner à ma porte » et le nom de l'auteure : Marceline Desbordes-Valmore.

Marceline DESBORDES-VALMORE Pour l’avoir croisée de nombreuses fois, dans le cadre de ses textes, je suis heureux de revenir à cette grande poétesse que fut Marceline DESBORDES-VALMORE. Si vous voulez en savoir plus sur son œuvre et sa personne, le lien ci-dessus établi vous conduira sur le site de ses …

(Suite )

Si… – Rudyard Kipling

Une colline couverte de vignes et d'arbres avec, inscrit sur ses contreforts : « Si tu peux... Tu seras un homme, mon fils. » et, dans le ciel, à droite, le nom de Rudyard Kipling.

Si… J’ai croisé Rudyard Kipling assez tôt dans ma vie, avant même d’être un homme, avec son conte L’enfant d’éléphant. J’ai été marqué à vie par ce conte : en effet, même si le serpent avait attrapé le nez du jeune éléphanteau pour l’allonger au point d’en faire une trompe, …

(Suite )

Le LacMéditations poétiques – Alphonse de Lamartine

La berge d'une fleuve, symbole de ce temps inéluctable, au cœur du Lac d'Alphonse de Lamartine, avec, dans le ciel : « Ô temps ! suspends ton vol ! »

Le Lac Je ne suis pas un fan de Lamartine, mais il est difficile de parcourir les grands poèmes du répertoire sans tomber sur Le Lac. Il suffit d’ailleurs de lancer « Ô temps, suspends ton vol », pour qu’aussitôt quelqu’un poursuive avec « et vous, heures propices… ». Mon ami Eric Auvray ne …

(Suite )

Réaliser un chef-d’œuvre : Entendre Victor Hugo

Sur un détail d'un dessin de Victor Hugo qui représente un Pégase ailé s'élançant vers les cieux, on peut lire : « Réaliser un chef-d’œuvre : Entendre Victor Hugo ».

Une histoire drôle J’aime beaucoup cette anecdote prêtée à Toulouse-Lautrec : Un jour où il était sur la place du Tertre, son carnet de croquis à la main, Toulouse-Lautrec remarqua un détail dans la foule et, sous les yeux admiratifs d’un touriste américain, croqua ce morceau de vie. Soucieux de …

(Suite )

Écoutez la chanson bien douceSagesse – Paul Verlaine

Sur un fond de branches d'arbres apparaissent les vers ; « Écoutez la chanson bien douce / Qui ne pleure que pour vous plaire » ET « Verlaine ».

Écoutez la chanson bien douce J’aime revenir à Verlaine pour sa délicatesse blessée. J’aime Victor Hugo parce qu’il est le génie universel, une énergie concentrée en pensée et en vers. C’est pourquoi je lui ai consacré le site Entendre Victor Hugo. Nous avons tous un poème ou quelques vers de …

(Suite )

J’ai tant rêvé de toiÀ la mystérieuse – Robert Desnos

Ligne d'horizon de l'océan calme, avec deux nuances de bleu, dont une presque vert, et, inscrit sur le ciel le vers : « J'ai tant rêvé de toi que tu perds ta réalité. » et en ba à droite, le nom de l'auteur : Robert Desnos.

J’ai tant rêvé de toi, de Robert Desnos Ce poème, je le disais dans le spectacle La Liberté ou l’amour, produit par ma compagnie, Les enfants du paradis. En 1995, je l’ai joué dans le cadre du cinquantenaire de la disparition de Robert le diable. Lors de cette soirée était …

(Suite )

La BeautéLes Fleurs du mal – Charles Baudelaire

Une croix de granit, avec un cœur sculpté, accompagné d'étoiles, de rosaces, symbolise la beauté et se détache sur un parterre d'herbe verte, avec un rosier en fond sur la gauche. Un vers traverse la croix : « Je suis belle, ô mortels! comme un rêve de pierre » et le nom du poète Charles Baudelaire semble inscrit, en blanc, dans la pierre.

La Beauté, de Charles Baudelaire Ce poème, ce sonnet, La Beauté, je l’ai fait travailler à l’une de mes élèves il y a quelques années. J’avais aimé le mystère que recèle ce texte, cette interrogation qui se réverbère au cœur du poème. Je suis retombé dessus par hasard, en publiant …

(Suite )