Moesta et errabundaLes Fleurs du mal – Charles Baudelaire

Cette photographie d'un tableau représente une jeune femme qui regarde passer un bengali sur une pirogue, au cœur de la forêt d'un vert agate.

Moesta et errabunda, de Charles Baudelaire Ce poème, Moesta et errabunda, m’a été proposé. Son titre m’a tout de suite interrogé. Que signifiait-il ? Après quelque recherches, j’ai appris que c’était du latin dont le sens était : triste et vagabonde. Ne serait-ce que ce titre pouvait me donner envie …

(Suite )

Qu’en avez-vous fait ? – Marceline DESBORDES-VALMORE

Nuages d'orage avec ces vers : « Vous viendrez rêvant / Sonner à ma porte » et le nom de l'auteure : Marceline Desbordes-Valmore.

Marceline DESBORDES-VALMORE Pour l’avoir croisée de nombreuses fois, dans le cadre de ses textes, je suis heureux de revenir à cette grande poétesse que fut Marceline DESBORDES-VALMORE. Si vous voulez en savoir plus sur son œuvre et sa personne, le lien ci-dessus établi vous conduira sur le site de ses …

(Suite )

Il pleure dans mon cœurRomances sans paroles – Paul Verlaine

Un corbeau perché dans le feuillage, sous la pluie, contemple « Il pleure dans mon cœur ».

Il pleure dans mon cœur Revenir à Verlaine, encore et toujours. J’aime Victor Hugo pour son universalité, pour son souffle et son humour. J’aime Verlaine pour sa délicatesse blessée. Qui ne connait pas ce poème, Il pleure dans mon cœur ? Il appartient à notre mémoire collective. Aujourd’hui, ce dimanche …

(Suite )

Aimons toujours…Les Contemplations – Victor Hugo

Un livre ouvert sur un drap bordeaux à la page Aimons toujours ! aimons encore !

Aimons toujours ! aimons encore ! Ce texte est extrait des Contemplations, du volume Poésie II de la collection BOUQUINS des Œuvres complètes de Victor Hugo, à la page 317. Aimons toujours ! Aimons encore ! Quand l’amour s’en va, l’espoir fuit. L’amour, c’est le cri de l’aurore, L’amour, c’est …

(Suite )