Écoutez la chanson bien douceSagesse – Paul Verlaine

Écoutez la chanson bien douce

J’aime revenir à Verlaine pour sa délicatesse blessée. J’aime Victor Hugo parce qu’il est le génie universel, une énergie concentrée en pensée et en vers. C’est pourquoi je lui ai consacré le site Entendre Victor Hugo.
Nous avons tous un poème ou quelques vers de Verlaine qui trottent dans notre tête. Écoutez la chanson bien douce a été popularisé par de nombreux chansonniers. Ce matin, je suis retombé dessus, au hasard d’une promenade chez Verlaine vers qui je reviens sans cesse.
Et puis, j’avais envie de douceur…

PAUL VERLAINE – Œuvres poétiques complètes

Je vous cite à nouveau cet ouvrage de la collection Bouquins des éditions Robert Laffont. Dans celui-ci, vous pourrez retrouver Écoutez la chanson bien douce et bien d’autres poèmes de Verlaine. Il est référencé à la page 113.

Écoutez la chanson bien douce – L’enregistrement

Je vous convie à écouter Écoutez la chanson bien douce, poème de Paul Verlaine, du recueil Sagesse.
Pour que les enregistrements soient de meilleure qualité, j’ai investi dans un matériel professionnel. Je me retrouve donc affublé d’un casque et… non, je ne vous livrerai pas de photos ! Je travaille de façon différente mais je ne le regrette pas.
Si vous n’arrivez pas à entendre cet enregistrement, ou mal, n’hésitez pas à m’en faire part en me précisant quel navigateur vous utilisez (le navigateur peut être Internet Explorer, Mozilla Firefox, Opera, Chrome, etc.)
Mon ordinateur a transformé mes paroles en un fichier son que j’ai envoyé sur la toile. Il suffit de cliquer sur la flèche pour entendre ce poème du recueil Sagesse.

Écoutez la chanson bien douce

Écoutez la chanson bien douce – Le texte

Le texte Écoutez la chanson bien douce, de Paul Verlaine, est tiré du recueil Sagesse.

Écoutez la chanson bien douce

Écoutez la chanson bien douce
Qui ne pleure que pour vous plaire,
Elle est discrète, elle est légère :
Un frisson d’eau sur de la mousse !

La voix vous fut connue (et chère ?)
Mais à présent elle est voilée
Comme une veuve désolée,
Pourtant comme elle encore fière,

Et dans les longs plis de son voile,
Qui palpite aux brises d’automne,
Cache et montre au cœur qui s’étonne
La vérité comme une étoile.

Elle dit, la voix reconnue,
Que la bonté c’est notre vie,
Que de la haine et de l’envie
Rien ne reste, la mort venue.

Elle parle aussi de la gloire
D’être simple sans plus attendre,
Et de noces d’or et du tendre
Bonheur d’une paix sans victoire.

Accueillez la voix qui persiste
Dans son naïf épithalame.
Allez, rien n’est meilleur à l’âme
Que de faire une âme moins triste !

Elle est en peine et de passage,
L’âme qui souffre sans colère,
Et comme sa morale est claire !…
Ecoutez la chanson bien sage.

D’autres textes

Voyageur de la toile qui passez par ici, vous aimez la poésie ? N’hésitez pas à vous abonner à la newsletter. Vous serez tenu au courant de mes publications.
Vous voulez écouter d’autres poètes ?
Allez donc sur l’index d’enregistrement. Vous aurez la liste de tous les textes ici publiés et dits par mes soins.

Vous souhaitez savoir quels poèmes sont diffusés ?
Vous aimez Victor Hugo ?

Pierre-François

Pierre-François Kettler est le croisement sanguin et vraisemblablement contaminé de l'heroïc fantasy, de Victor Hugo, du Code noir, du théâtre, de Robert Desnos, du jeu et de la poésie. L’enfance et l’adolescence, à Chambéry, lui ont fait découvrir un corps qu'il détestait copieusement et un imaginaire où il se réfugiait voluptueusement. Son "service national" au Rwanda l'a ouvert sur le monde. Le théâtre l'a fait vivre et l'a réconcilié avec son corps dans cet espace si complexe. Depuis 2005, il harmonise sa chair et ses rêves en les écrivant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *