Moesta et errabundaLes Fleurs du mal – Charles Baudelaire

Cette photographie d'un tableau représente une jeune femme qui regarde passer un bengali sur une pirogue, au cœur de la forêt d'un vert agate.

Moesta et errabunda, de Charles Baudelaire Ce poème, Moesta et errabunda, m’a été proposé. Son titre m’a tout de suite interrogé. Que signifiait-il ? Après quelque recherches, j’ai appris que c’était du latin dont le sens était : triste et vagabonde. Ne serait-ce que ce titre pouvait me donner envie …

(Suite )