L’invitation au voyageLes Fleurs du mal – Charles Baudelaire

L’invitation au voyage

Il était logique que Baudelaire apparaisse à un moment ou à un autre. Je l’ai fait travailler depuis plusieurs années au sein de mon atelier, même si je ne me sentais pas proche de lui au départ. Poète, il reste cependant, comme on dit, incontournable. Sa langue est ciselée, complexe, et ses résonances, profondes.
Là encore, ce texte, L’invitation au voyage, m’a été suggéré par une auditrice. J’ai accepté pour les mêmes raisons que précédemment. Le principe de ce blog est d’enregistrer non seulement mes auteurs préférés, mais aussi ceux que vous aimez, vous qui passez par là. Après un auteur canadien du XIXème siècle, il est bon de revenir à un des grands de la même époque.
En voyageant sur la toile, j’ai découvert un site anglophone qui m’a semblé remarquable quant à ses références au sujet de Charles Baudelaire. Vous y trouverez, je crois, l’ensemble de son œuvre. Il y a même d’autres enregistrements de ses textes.
Acteur, je sers, aujourd’hui, les œuvres de notre patrimoine.

Mille et cent ans de poésie française

Voici l’occasion de citer cet ouvrage de la collection Bouquins des éditions Robert Laffont, qui m’accompagne depuis plus de vingt ans : Mille et cent ans de poésie française, un florilège de Bernard Delvaille. Je ne connais pas ce Monsieur ; son érudition m’a permis de découvrir des auteurs magnifiques, et des formes que je ne connaissais pas.
L’invitation au voyage, de Baudelaire, y est référencée à la page 1040.

L’invitation au voyage – L’enregistrement

Je vous convie à écouter L’invitation au voyage, poème de Charles Baudelaire, des Fleurs du mal.
Mon ordinateur a transformé mes paroles en un fichier son que j’ai envoyé sur la toile. Il suffit de cliquer sur la flèche pour entendre ce poème des Fleurs du mal, de la partie Spleen et Idéal.

L’invitation au voyage

L’invitation au voyage – Le texte

Le texte L’invitation au voyage, de Charles Baudelaire, est tiré du recueil Les Fleurs du mal.

L’invitation au voyage

Mon enfant, ma sœur,
Songe à la douceur
D’aller là-bas vivre ensemble !
Aimer à loisir,
Aimer et mourir
Au pays qui te ressemble !
Les soleils mouillés
De ces ciels brouillés
Pour mon esprit ont les charmes
Si mystérieux
De tes traîtres yeux,
Brillant à travers leurs larmes.

Là, tout n’est qu’ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.

Des meubles luisants,
Polis par les ans,
Décoreraient notre chambre ;
Les plus rares fleurs
Mêlant leurs odeurs
Aux vagues senteurs de l’ambre,
Les riches plafonds,
Les miroirs profonds,
La splendeur orientale,
Tout y parlerait
À l’âme en secret
Sa douce langue natale.

Là, tout n’est qu’ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.

Vois sur ces canaux
Dormir ces vaisseaux
Dont l’humeur est vagabonde ;
C’est pour assouvir
Ton moindre désir
Qu’ils viennent du bout du monde.
– Les soleils couchants
Revêtent les champs,
Les canaux, la ville entière,
D’hyacinthe et d’or ;
Le monde s’endort
Dans une chaude lumière.

Là, tout n’est qu’ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.

D’autres textes

Voyageur de la toile qui passez par ici, vous aimez la poésie ? N’hésitez pas à vous abonner à la newsletter. Vous serez tenu au courant de mes publications.
Vous voulez écouter d’autres poètes ?
Allez donc sur l’index d’enregistrement. Vous aurez la liste de tous les textes ici publiés et dits par mes soins.

Vous souhaitez savoir quels poèmes sont diffusés ?
Vous aimez Victor Hugo ?

Pierre-François

Pierre-François Kettler est le croisement sanguin et vraisemblablement contaminé de l'heroïc fantasy, de Victor Hugo, du Code noir, du théâtre, de Robert Desnos, du jeu et de la poésie. L’enfance et l’adolescence, à Chambéry, lui ont fait découvrir un corps qu'il détestait copieusement et un imaginaire où il se réfugiait voluptueusement. Son "service national" au Rwanda l'a ouvert sur le monde. Le théâtre l'a fait vivre et l'a réconcilié avec son corps dans cet espace si complexe. Depuis 2005, il harmonise sa chair et ses rêves en les écrivant.

3 commentaires

  1. bsr c est magnifique de vous entendre j aime beaucoup la litterature francaise je suis une fan de victor hugo charles baudelaire benjamin constant balzac et la liste est longue je trouve que c est vraiment bien qu on perpetue les oeuvres de ces grands afin que ces jeunes puissent etre impregnes de cette grande richesse ignoree helas par beaucoup d entre eux tres bonne continuation

    • Merci pour ces mots bienveillants. Merci d’exprimer votre plaisir. Le partage est là.
      L’avantage d’internet est de pouvoir rendre accessible à tous ceux qui le désirent les textes du répertoire.
      Si vous souhaitez que j’enregistre un poème qui vous tient particulièrement à cœur, n’hésitez pas. En ce moment, je peux. Quand je ne pourrai plus, j’arrêterai.

  2. Ping :Le Balcon - Les Fleurs du mal - Charles Baudelaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *