Le BalconLes Fleurs du mal – Charles Baudelaire

Sur le balcon d'une branche perdue dans un feuillage en ombre chinoise, la lune roule.

Le Balcon Et voilà, encore du Baudelaire ! En effet, Le Balcon m’a toujours accompagné, comme une ritournelle, avec ses vers Tu te rappelleras la beauté des caresses, Ô toi, tous mes plaisirs ! ô toi, tous mes devoirs !, Que les soleils sont beaux dans les chaudes soirées ! …

(Suite )