Fonction du poèteLes Rayons et les ombres – Victor Hugo

Fonction du poète

Fonction du poète appartient au recueil Les rayons et les ombres de Victor Hugo. Il est référencé dans le volume Poésie I de la collection BOUQUINS des Œuvres complètes de Victor Hugo, page 921. Je ne vous présente ici que la dernière partie. L’intégrale sera enregistrée et présentée sur le site Entendre Victor Hugo.

Découverte

Je cherchais quel sous-titre, slogan, donner à ce site consacré à Victor Hugo. Et les premiers vers de Fonction du poète m’ont sauté au visage.

Peuples ! écoutez le poète !
Écoutez le rêveur sacré !

Je crois qu’ils seront en exergue à ce site.

Le site Entendre Victor Hugo

Quand j’ai publié cet extrait, il était en construction. Le 17 août 2014, il a été mis en ligne. Ce site, consacré à la poésie de Victor Hugo, et à son interprétation, permet à l’internaute d’écouter la poésie du plus grand poète français. Son adresse : Entendre Victor Hugo (Suivez ce lien).

Fonction du poète – L’enregistrement

Je vous invite à écouter Fonction du poète, un poème du recueil Les Rayons et les ombres, de Victor Hugo.
Si vous cliquez sur la petite flèche en forme de triangle, une voix surgira et vous permettra d’écouter et, je l’espère, d’entendre cette Fonction du poète.

Fonction du poète

Fonction du poète – Le texte

Fonction du poète

Peuples ! écoutez le poète !
Écoutez le rêveur sacré !
Dans votre nuit, sans lui complète,
Lui seul a le front éclairé !
Des temps futurs perçant les ombres
Lui seul distingue en leurs flancs sombres
Le germe qui n’est pas éclos.
Homme, il est doux comme une femme.
Dieu parle à voix basse à son âme
Comme aux forêts et comme aux flots !

C’est lui qui, malgré les épines,
L’envie et la dérision,
Marche, courbé dans vos ruines,
Ramassant la tradition.
De la tradition féconde
Sort tout ce qui couvre le monde,
Tout ce que le ciel peut bénir.
Toute idée, humaine ou divine,
Qui prend le passé pour racine
A pour feuillage l’avenir.

Il rayonne ! il jette sa flamme
Sur l’éternelle vérité !
Il la fait resplendir pour l’âme
D’une merveilleuse clarté !
Il inonde de sa lumière
Ville et déserts, Louvre et chaumière,
Et les plaines et les hauteurs ;
À tous d’en haut il la dévoile ;
Car la poésie est l’étoile
Qui mène à Dieu rois et pasteurs !

Mieux connaître Victor Hugo ?

Ce poème vous a plu ?
Mieux : vous souhaitez en savoir plus sur Victor Hugo ?
Je ne saurais trop vous conseiller d’aller sur le site que j’ai dédié à la poésie de Victor Hugo : Entendre Victor Hugo.
Non seulement vous pourrez entendre sa poésie, avec un éventail de choix beaucoup plus large, mais vous pourrez aussi lire le récit de sa vie poétique scandée en trois temps : avant, pendant et après l’exil, et ce par un spécialiste : Arnaud Laster.
Vous pourrez également découvrir son œuvre picturale puisque chaque poème présenté est associé à un détail des dessins de Victor Hugo.

Vous pourrez aussi entendre une autre interprétation de Fonction du poète et découvrir le détail de dessin associé. Ici, c’est un gros-plan sur les yeux d’un portrait de Victor Hugo.

Les autres enregistrements

Invitation

Si vous souhaitez entendre un texte appartenant au répertoire, n’hésitez pas à me le demander. Dans la mesure de mes possibilités et de ma sensibilité, je le réaliserai. Je n’ai, certes, aucune obligation mais, comme j’aime la poésie et la dire, ce sera avec plaisir.

Entendre d’autres textes

Entendre les autres auteurs ou les autres poèmes enregistrés est simple : il suffit d’aller sur la page concernée, intitulée Enregistrements – Index. Elle offre un choix qui s’élargit chaque semaine.
Et si vous voulez être tenu au courant de cette progression, n’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter :

Vous souhaitez savoir quels poèmes sont diffusés ?
Vous aimez Victor Hugo ?

Pierre-François

Pierre-François Kettler est le croisement sanguin et vraisemblablement contaminé de l'heroïc fantasy, de Victor Hugo, du Code noir, du théâtre, de Robert Desnos, du jeu et de la poésie. L’enfance et l’adolescence, à Chambéry, lui ont fait découvrir un corps qu'il détestait copieusement et un imaginaire où il se réfugiait voluptueusement. Son "service national" au Rwanda l'a ouvert sur le monde. Le théâtre l'a fait vivre et l'a réconcilié avec son corps dans cet espace si complexe. Depuis 2005, il harmonise sa chair et ses rêves en les écrivant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *